Page 4 - RAPPORT ADAPEI 2016
P. 4
Le mot
du Président

Le rapport moral pour l’année 2016

Un rapport moral est souvent l’occasion de faire le bilan et de revenir en
arrière, je qualifierai cette période de formidablement dynamique dans le sens
cinétique du terme, « Notre association va de l’avant ».

Après un diagnostic et un dialogue constructif, les actions et objectifs de la
période 2016-2021 sont contractualisés avec l’Agence Régionale de Santé
Occitanie. Ils étaient en cours de finalisation avec le Conseil départemental de
l’Aveyron en fin d’année.
Des places sont créées notamment en Tarn-et-Garonne, des établissements
rénovés, des besoins non couverts ont été pris en compte.

En outre, avec 720 adhérents au 31 décembre 2016, le nombre d’adhérents
connait une hausse sensible de 14 %, ce qui démontre la vitalité associative,
l’engagement des familles et l’actualité des actions portées par notre association.

Cette dynamique découle de l’union de nos 7 territoires autour de notre projet
associatif et de ses valeurs de respect, d’écoute, de tolérance, de solidarité et

4 de partage.
Cette dynamique provient d’une excellente articulation entre le versant solidarité
et le versant gestionnaire de notre association.

Cette dynamique résulte de notre engagement associatif et du professionnalisme
des équipes sous le pilotage volontariste et engagé de notre directeur général
M.Benazet.

Cette dynamique témoigne d’une bonne gouvernance. Je tiens personnellement
à remercier Mme Tailhades et M.Ailloud, respectivement Présidents délégués
des territoires de Tarn-et-Garonne et de l’Aveyron pour leur collaboration
assidue.

Cette dynamique doit être mise au service des enjeux que doit encore relever
notre association.
En premier lieu, il est nécessaire de susciter de nouveaux engagements au
sein notamment des jeunes parents pour que puisse perdurer cet esprit
d’entraide et de solidarité, pour que les projets perdurent, portés par une
nouvelle génération.

Ensuite, il est nécessaire de connaitre et de trouver des solutions pour les
personnes sans solution ou orientées par défaut. Il est nécessaire de relever
le défi du vieillissement et de l’adaptation de nos structures.

Enfin il convient de sécuriser la gouvernance et le renouvellement des
dirigeants de notre association et de permettre son adaptabilité aux réformes
dans un contexte de révision des politiques publiques.

M. Marc GOSSELIN

Président ADAPEI 12-82
   1   2   3   4   5   6   7   8   9