Imprimer une version optimisée   S'abonner au flux RSS

MAS LA BORALDETTE et la paroisse Camin’Olt.

Le 12 janvier 2021

Maison d’Accueil Spécialisée, Fondation OPTEO.

A saint Côme d’Olt, la MAS la BORALDETTE, accueille des personnes adultes en situation de handicap.

Les troubles moteurs, sensoriels et cognitifs limitent fortement leur accès au langage. Pourtant la communication avec les soignants existe réellement, dans toutes les situations de leur vie.

Cela passe essentiellement par le corps, au travers des signaux que les professionnels apprennent à détecter : mimiques, rictus, vocalises, etc. C’est de la communication non-verbale, explique Caroline, la psychologue.

Certains résidents se servent d’un classeur de communication dans lequel sont répertoriés des pictogrammes représentant leurs émotions et leurs besoins. D’autres emploient la méthode « Makaton » : programme d’aide alliant parole, signes et pictogrammes.

Pour transmettre des informations les soignants soulignent également leurs propos avec des gestes et des pictogrammes. Par exemple, les consignes sanitaires sont traduites en images pour faciliter la compréhension et la mémorisation.

Enfin, depuis 2016, la MAS est engagée dans un projet avec l’Institut de Recherche en Informatique de Toulouse pour développer un outil numérique de communication et de domotique. Un projet prometteur, retenu dans le cadre du premier appel à projet lancé par l’Agence National du Numérique en Santé.

Tout un travail autour de la communication adaptée au service de l’expression des personnes.

 

Monique Terral et Caroline Mercadier Psychologue

Retour