Imprimer une version optimisée   S'abonner au flux RSS

Les portes ouvertes de la MAS La Boraldette

Le 12 novembre 2019

Une belle affluence à la MAS, en ce jeudi 24 octobre 2019, à l’occasion des portes ouvertes pour le lancement de la fondation OPTEO. Un rassemblement qui a tenu toutes ses promesses avec la présentation de plusieurs ateliers et activités. Ce fut l’occasion de mettre en avant la dynamique partenariale en faveur de la reconnaissance « des capacités d’agir et d’action » de la personne en situation de handicap lourd avec déficience intellectuelle.

Malgré ses difficultés de communication, comment permettre à la personne d’exprimer ses souhaits, ses émotions et d’être en interaction avec son environnement ? Une illustration concrète avec la présentation de deux ateliers. L’atelier de musicothérapie, animé par Frédéric BLANCHARD, qui propose un accompagnement autour de l’orgue sensoriel, un instrument de musique original qui permet de s’adapter aux capacités gestuelles particulières des personnes handicapées pour les traduire en musique. La personne décide ce qu’elle souhaite écouter, peut composer et jouer d’un instrument. Un autre projet tout aussi prometteur mis en avant concerne l’interaction Homme-machine, proposé en partenariat avec l’IRIT (Institut Régional d’Informatique de Toulouse). Il consiste en la mise en place d’un programme de contrôle de l’environnement par la communication intégrée grâce à des aides techniques personnalisées.

Cette journée fut aussi l’occasion de présenter le programme proposé par la SOGERES, partenaire de l’établissement depuis son ouverture. L’équipe de cuisiniers apporte aux personnes souffrant de troubles de la déglutition des repas tout aussi alléchants que gouteux, en travaillant autour des textures modifiées et de la recomposition des aliments. Expérience « bluffante » qui en a surpris plus d’un avec la poire au vin ou la tarte au citron meringuée.

Sans oublier le lancement de la BD, accompagnée de son DVD, primée au 46ème festival international de la bande dessinée d’Angoulême et d’une sensibilisation aux alternatives médicamenteuses avec l’utilisation des vertus apaisantes de la musique sur l’approche de la douleur et des comportements d’agitation par Jean-François LABIT.

« Il n’est rien d’impossible à celui qui a la volonté ». Tous les acteurs œuvrant au quotidien sur ou avec l’établissement en sont convaincus. Professionnels salariés ou intervenants externes, bénévoles, familles et proches s’emploient chaque jour à œuvrer pour apporter la meilleure qualité de vie possibles aux personnes accompagnées. Cette journée fut l’occasion d’en apporter l’illustration.